VOTRE SOLUTION WEB PROFESSIONNELLE



 Rechercher

Rechercher sur le site :

 


 S'abonner aux analyses économiques

En inscrivant votre email, vous recevez gratuitement les bulletins d'information et d'analyses économiques et financières du site :

 

Pour vous desinscrire cliquez ici




 Visiteurs uniques

Visiteurs au total : 92248
Visiteurs d'aujourd'hui : 16
Visiteurs en ligne : 1



LES IMPACTS DE L'APRES PPTE

Alpha Condé L'objectif principal de l'initiative est de ramener l'endettement des pays pauvres à un niveau considéré comme soutenable. Elle s'inscrit dans le cadre de la réduction de la pauvreté, en veillant à garantir que les restructurations indispensables et le développement d'un pays ne soient pas compromis par le service d'une dette .

L'initiative comporte plusieurs dimensions: allégement /remise de dette et réforme de la politique structurelle et sociale mettant plus particulièrement l'accent sur les services de santé et d'éducation de base.

Financement de l'initiative PPTE

Son financement est réparti de façon presque égale entre deux catégories principales de créanciers:

- Créanciers bilatéraux et commerciaux: Gouvernements et sociétés privées;
- Créanciers multilatéraux: Banque mondiale, Banque Africaine de Développement, etc .

Pays éligibles

L'initiative vise à aider les pays qui sont dans l'incapacité de ramener leur dette à un niveau soutenable par les seuls mécanismes traditionnels de réaménagement et de réduction.
Ces pays doivent suivre des programmes d'ajustement bénéficiant de l'appui de la Banque mondiale et du FMI, et appliquer une stratégie de réduction de la pauvreté afin de garantir que les avantages tirés de l'aide spécialisée assurée par l'initiative PPTE soient utilisés dans le but de favoriser leur développement.

Cas de la Guinée

La République de Guinée fut admise au processus d'allégement de sa dette publique extérieure en 2000 (point de décision).

Ce processus appelé initiative en faveur des pays pauvres très endettés a été initié par le fonds monétaire international et la banque mondiale afin de s'assurer qu'aucun des pays bénéficiaires n'est confronté une charge d'endettement qu'il ne peut payer. Il faut rappeler que la Guinée qui a atteint le point de décision de cette initiative depuis 2000 n'a pas pu mettre en place les reformes nécessaires pour bénéficier de cet allégement.

Il a fallut l'élection du Professeur Alpha CONDE à la magistrature suprême de notre pays pour que ce rêve devienne réalité.
Aujourd'hui la question qui se pose est de savoir à quoi on peut s'attendre après le point d'achèvement ?

Les avantages de l'atteinte du point d'achèvement de l'IPPTE sont nombreux mais toutefois, il n'est ni la fin des difficultés, ni la fin des reformes mais plutôt le début d'une croissance accélérée. On peut citer principalement :

- le renforcement de la crédibilité du pays vis avis des partenaires techniques et financiers, des partenaires bi et multilatéraux ;
- le changement des risques du pays donnant ainsi un signal fort aux investisseurs ;
- la réduction du stock de la dette publique extérieure de 3,1  milliards de $ (47,23% du PIB) d'annulation ;
- le financement des dépenses prioritaires notamment celles des secteurs sociaux par des ressources initialement destinées au paiement du service de la dette extérieure (plus de 130 millions $ en 2013) ;
- la possibilité d'endettement supplémentaire « contrôlé »permettant le financement des besoins prioritaires de développement.

Le stock de la dette extérieure après le point d'achèvement se chiffre à 981 millions de $ repartit comme suit :

*Créanciers multilatéraux : 508 millions de $, soit 51,79% ;
*Créanciers bilatéraux : 388 millions de $, soit 39,52% ;
dont club de paris : 68 millions de $, soit 6,9%
*Fonds arabes : 128 millions de $, soit 13% ;
*Commerciaux : 85 millions de $, soit 8,69%.

Toute l'analyse de l'après PPTE en Guinée est dans ce document

Sanoussy Dabo

Partager sur :  Partager sur Digg  Partager sur Blogmarks  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Scoopeo   Lu : 2012 fois