VOTRE SOLUTION WEB PROFESSIONNELLE



 Rechercher

Rechercher sur le site :

 


 S'abonner aux analyses économiques

En inscrivant votre email, vous recevez gratuitement les bulletins d'information et d'analyses économiques et financières du site :

 

Pour vous desinscrire cliquez ici




 Visiteurs uniques

Visiteurs au total : 92255
Visiteurs d'aujourd'hui : 23
Visiteurs en ligne : 1



NOTE DE CONJONCTURE DE L'ÉCONOMIE GUINÉENNE N° 93 Troisième Trimestre 2012

Les indicateurs économiques de la Guinée ont globalement été satisfaisants au cours des neuf premiers mois de 2012, et ce, grâce aux réformes engagées par les autorités dans un programme économique et financier, appuyé par le FMI au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) approuvée le 24 février 2012.
En effet, la stabilité politique, l'amélioration des relations avec les Institutions de Breton Woods et les grandes réformes économiques, financières et structurelles engagées par le gouvernement ont permis à la Guinée d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) le 26 septembre 2012. Ceci a conduit à l’annulation de près de 2/3 du stock de la dette guinéenne, soit 2,1 milliards de $ EU sur un total de 3,1 milliards.
2. Dans ce contexte, le gouvernement guinéen se propose de réaliser un taux de croissance du PIB réel de 4,8% en 2012 contre 3,9% en 2011, et ce, grâce aux contributions de tous les secteurs : primaire (1,1), secondaire (1,6) et tertiaire (2,1).
conjoncture-economie-guinee
Les indicateurs économiques de la Guinée ont globalement été satisfaisants au cours des neuf premiers mois de 2012, et ce, grâce aux réformes engagées par les autorités dans un programme économique et financier, appuyé par le FMI au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) approuvée le 24 février 2012.

En effet, la stabilité politique, l'amélioration des relations avec les Institutions de Breton Woods et les grandes réformes économiques, financières et structurelles engagées par le gouvernement ont permis à la Guinée d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) le 26 septembre 2012. Ceci a conduit à l’annulation de près de 2/3 du stock de la dette guinéenne, soit 2,1 milliards de $ EU sur un total de 3,1 milliards.

Dans ce contexte, le gouvernement guinéen se propose de réaliser un taux de croissance du PIB réel de 4,8% en 2012 contre 3,9% en 2011, et ce, grâce aux contributions de tous les secteurs : primaire (1,1), secondaire (1,6) et tertiaire (2,1).
Document complet disponible en cliquant ici

Sanoussy Dabo

Partager sur :  Partager sur Digg  Partager sur Blogmarks  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Scoopeo   Lu : 2595 fois