VOTRE SOLUTION WEB PROFESSIONNELLE



 Rechercher

Rechercher sur le site :

 


 S'abonner aux analyses économiques

En inscrivant votre email, vous recevez gratuitement les bulletins d'information et d'analyses économiques et financières du site :

 

Pour vous desinscrire cliquez ici




 Visiteurs uniques

Visiteurs au total : 95835
Visiteurs d'aujourd'hui : 65
Visiteurs en ligne : 1



Sanoussy Dabo : Secrétaire Général du Ministère délégué au budget

sanoussy-dabo-budget-jpg CONAKRY/Le 22 juin dernier, dans la salle de conférence du Ministère de l’Economie et des finances, le nouveau Secrétaire Général, Mr Sanoussy Dabo a été installé dans ses fonctions. Cette cérémonie a connu la présence du Ministre de l’économie et des finances, du Ministre délégué au Budget et de quelques cadres des deux départements.

Nous vous livrons l'intégralité de son allocution

Monsieur le Ministre de L’Economie et des Finances,
Monsieur le Ministre délégué au Budget,
Monsieur le Secrétaire Général du M.E.F, 
Messieurs les chefs de cabinet,
Messieurs, Mesdames, les Directeurs et Directrices,
Messieurs les conseillers et chefs de Service,
Chers collaborateurs,
Chers Invités.

Ma reconnaissance et mes remerciements en premier lieu au créateur. Tout puissant Allah, pour m’avoir donné l’opportunité de vivre cet instant solennel.

Ensuite ma profonde gratitude au Président de la République, Pr Alpha Condé pour la marque de confiance en mon endroit, conséquence d’un long combat politique depuis la clandestinité en 1990 jusqu’à la consécration le 21 décembre 2010.

A mon défunt père qui, un jour, après l’avoir informé de mon désir d’abandonner l’école, me rassura qu’il transformera pour moi seul sa chambre à coucher en salle de classe et sa porte en tableau noir au cas où l’école du village fermait ses portes à cause de l’abandon de tous les enfants.

Je me suis rendu à l’évidence ce jour que mon sort était scellé définitivement à l’école.

Je m’acquitterai d’un devoir aussi, celui de rendre hommage à ma compagne Hadja Diaka Camara, compagne de près trois décennies de vie commune, pour avoir gardé patience pendant mes longues et multiples absences en France et, pour avoir encadré nos trois enfants (Mamady ,Moussa et Fatim) qui ont fait de brillantes études ( Science Po pour l’un et des meilleures universités Françaises pour les deux autres) .

Les mêmes expressions de reconnaissance à ma famille, aux amis, à toutes celles ou tous ceux qui ont qui ont contribué à mon éducation.

Je prends fonction ce jour, dis-je dans un contexte interne profondément marqué pour la nouvelle volonté manifeste du président de la République d’imprimer une vision innovante dans la gestion des affaires de l’Etat, désormais transparence oblige dans la conduite de la chose publique qui a été longtemps caractérisée par l’abandon des rôles régaliens dus à l’Etat prônant l’économie libérale de marché. 

Assainir les finances publiques dans un contexte national à double enjeu stratégique qui s’inscrit d’une part dans l’amélioration des capacités de mobilisation des recettes intérieures du pays et la qualification de la dépense publique d’autre part, reste demeure un impératif majeur .

Il faut noter le rôle que les régies de recettes, singulièrement les impôts et les douanes doivent jouer désormais pour accroître l’effort fiscal du pays avec l’exigence d’une gestion saine.

Un Etat fort est certes celui qui a une efficacité fiscale dans sa capacité interne à réduire la pauvreté.

Dans la littérature spécialisée, un auteur précise que : « En matière budgétaire, il n’y a pas de secret insondable. L’Etat à travers son budget si petit, soit-il, doit promettre ce qu’il peut réaliser et réaliser ce qu’il a promis. Fondée sur de telles bases, la crédibilité de l’Etat sera restaurée et restera inébranlable aux yeux de ses administrés et à ceux de ses partenaires techniques et financiers. »

D’où l’idée de la maîtrise du récurent déficit budgétaire et le souci permanent à respecter les engagements pris par l’Etat.

Outre le rétablissement de la coopération institutionnelle avec les partenaires techniques et financiers en vu d’atteindre le point d’achèvement, le ministère délégué au budget en parfaite collaboration avec le ministère de l’Economie et des Finances dans leur mission transversale doivent dès lors inlassablement œuvrer ensemble pour redorer l’image de notre maison commune.

De plus, l’occasion m’est offerte de réaffirmer vivement ma détermination au développement des valeurs d’unité et de collaboration entre les cadres des deux chambres d’un même appartement.

J’en appelle à présent à l’esprit de responsabilité et de loyauté de toutes et de tous à œuvrer ensemble sans relâche et sans réserve à la préservation des acquis et à la conquête des nouvelles perspectives.

Guinéen tout court, je tends une main fraternelle à toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs parce que je crois aux valeurs de compétence, de loyauté, de mérite et d’éthique dans la gestion prévisionnelle des ressources humaines, socle de toute organisation humaine viable.

Enfin, rassurez-vous, Mesdames et Messieurs que je m’emploierai vigoureusement à honorer la confiance placée en ma personne pour la mission qui est désormais mienne et qui est la vôtre aussi car, je suis convaincu que c’est ensemble que nous changerons la Guinée.

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Je vous remercie

Sanoussy Dabo

Economiste analyste financier


M. Sanoussy Dabo

Partager sur :  Partager sur Digg  Partager sur Blogmarks  Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Scoopeo   Lu : 2664 fois